Montpellier : un observatoire met en garde contre le burn-out des chefs d'entreprises

Les patrons des petites et moyennes entreprises (PME) sont en proie à des problèmes de santé qui peuvent se manifester par un burn-out.

Un observatoire basé à Montpellier suit environ 1.000 dirigeants dans toute la France.

Il analyse tout : forme physique, hygiène de vie, habitudes alimentaires, pratiques sportives, sédentarité, gestion du stress, de la fatigue, temps de travail ou encore qualité du sommeil.

Témoignage d'un chef d'entreprise victime d'un burn-out. Travailler jusqu'à l'épuisement

Il y a 4 ans, en pleine crise du bâtiment, Clément Guiraud prend les commandes de la société de ravalement de façades de son père. Il doit faire front aux incertitudes du carnet de commandes et à un stress permanent. Pour sauver sa PME de près de 30 salariés, il travaille les premières années nuit et jour jusqu'à l'épuisement.

Quand le cerveau et le corps n'en peuvent plus

Après avoir réussi à remonter le carnet de commandes et mis l'entreprise hors de danger, il s'autorise à lâcher prise. L'accumulation de stress se traduit par un burn-out : quand le cerveau et le corps n'en peuvent plus. Le burn-out se traduit par des insomnies, des tremblements, des pertes de mémoire, des crises d'angoisse.


Lever un tabou

Clément Guiraud a accepté de témoigner pour lever un tabou : les chefs des petites et moyennes entreprises font partie des plus exposés à l'épuisement professionnel. Mais ces dirigeants taisent presque toujours leur souffrance. "Dans une PME, la santé du dirigeant est le premier capital de l'entreprise.", déclare Olivier Torrès, eneignant-chercheur à l'université de Montpellier, et créateur de l'observatoire Amarok.

Le reportage complet ci-dessous :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square

© Copyrigth C.Robert Autant pour Soi -       06 63 75 53 06  -  Tous droits réservés - Créé avec Wix.com